La luminothérapie capillaire : Comment le casque LED peut stimuler la croissance des cheveux

luminothérapie capillaire

Publié le : 11 septembre 20235 mins de lecture

Grâce à la luminothérapie capillaire, il est possible de combattre efficacement l’alopécie au moyen d’un casque LED. Cette technique thérapeutique convient parfaitement en combinaison avec la mésothérapie capillaire et la greffe de cheveux.

La technique de la luminothérapie capillaire

Méthode non invasive, la luminothérapie capillaire a pour objectif de faire cesser la perte de cheveux avec efficacité. Celle-ci se révèle par ailleurs indolore et ne provoque pas d’effets secondaires. Son principe réside dans l’application d’énergie lumineuse au niveau du cuir chevelu, à une longueur d’onde précise.

En agissant de la sorte, les cellules du cuir chevelu subissent une stimulation et les follicules pileux absorbent l’énergie lumineuse. Leur activité s’en trouve accrue, ce qui incite, par ricochet, les cheveux à repousser. Expérimentez le masque LED anti-âge pour le visage de Nooance.

En même temps que ces bénéfices, les patients traités par cette méthode peuvent s’attendre à d’autres effets positifs. La luminothérapie capillaire améliore, en effet, la circulation du sang et l’apport en oxygène, et s’avère anti-inflammatoire. Par ailleurs, la génération de sébum et l’hyperkératose tendent à diminuer. Cette technique contribue ainsi à résoudre les problèmes de cheveux gras, de démangeaisons du cuir chevelu et de pellicules.

À lire en complément : Traitements contre la calvitie et la chute de cheveux en Suisse : Efficacité du traitement PRP

En quoi consiste la photo-bio-modulation ?

En se servant d’un casque se composant de diodes lumineuses LED, on obtient ce que l’on appelle la photo-bio-stimulation. Les diodes diffusent une lumière froide qui a pour conséquence d’activer la fabrication de molécules d’ATP à l’intérieur des cellules. Cela constitue un remède particulièrement efficace pour réduire la chute de cheveux, si ce n’est pour la stopper totalement.

Ce casque LED pour lutter contre l’alopécie est issu d’une collaboration entre la recherche spatiale russe et la NASA. Il a été mis en place pour venir à bout des difficultés de cicatrisation que les astronautes peuvent rencontrer lors d’un séjour dans l’espace.

Il convient de noter que le phénomène de photo-bio-stimulation se rapproche considérablement de celui de la photosynthèse. La chlorophylle joue un rôle prépondérant dans le processus de régénération des plantes. Et, il en va de même pour l’ATP vis-à-vis des cellules du corps humain. Cependant, dans les deux cas, la lumière constitue un élément essentiel sans lequel ces phénomènes ne peuvent avoir lieu.

Par l’action de la lumière agissant sur les tissus, la photo-bio-modulation se produit, ce qui provoque une série de réactions biochimiques. En outre, il faut savoir que plusieurs couleurs entrent dans la composition de la lumière. Chacune d’entre elles possède des longueurs d’ondes spécifiques avec des bénéfices différents. Il est possible de les combiner afin d’obtenir un choix étendu de thérapies.

Déroulement des séances

En règle générale, il faut au moins 12 séances pour ressentir les bienfaits de la luminothérapie capillaire. En prévoyant une séance par une semaine, le traitement s’échelonne donc sur trois mois, sachant qu’une séance dure environ 20 minutes. On peut y avoir recours en cas d’alopécie androgénétique ou en traitement post cancer, par exemple.

L’ajustement du programme par le praticien s’effectue selon les éléments déterminés en consultation préalable. Celui-ci positionne le casque LED au niveau du cuir chevelu avec un espacement de quelques centimètres. L’énergie provenant du dispositif pénètre dans le cuir chevelu et agit sur les follicules pileux. Ces derniers sont ainsi stimulés et il en résulte une amélioration de la chevelure en termes de texture et de densité.

Les séances intègrent également des rendez-vous de suivi en début et en fin de traitement. Il s’agit notamment de procéder à l’examen des cheveux. Des mesures sont effectuées sur le diamètre et la densité des cheveux au moyen de la trichoscopie. Il est préconisé de ne pas s’exposer au soleil pendant 24 heures à l’issue des séances.

Plan du site